Logo Esquiss Auto Moto

Comprendre le nombre de chevaux sur votre carte grise

Dans cet article, nous allons décortiquer en profondeur la notion du nombre de chevaux mentionné sur la carte grise d’un véhicule. Nous analyserons également comment celui-ci est déterminé et son impact sur les différentes taxes liées à votre automobile.

Qu’est-ce que le nombre de chevaux sur une carte grise ?

Le nombre de chevaux (ou puissance fiscale) inscrit sur une carte grise, aussi connu sous le nom de certificat d’immatriculation, représente un indicateur permettant de classer les véhicules selon leur performance et leurs émissions polluantes. Il a pour objectif de calculer l’impact environnemental du véhicule, afin de pouvoir établir des taxes ou des avantages fiscaux correspondants à chaque catégorie.

Chevaux fiscaux vs Chevaux-vapeur

Il est important de ne pas confondre le nombre de chevaux fiscaux (CV) avec la puissance réelle d’un moteur, exprimée en chevaux-vapeur (CH). Les deux informations sont distinctes et ont des utilités différentes :

  • Les chevaux fiscaux ont pour but principal de calculer le montant de la taxe annuelle ainsi que les bonus-malus écologiques.
  • La puissance en chevaux-vapeur, elle, renseigne sur la performance effective du moteur et son potentiel d’accélération.
A lire aussi :  Reprogrammation moteur pour les jeunes conducteurs

Comment est calculé le nombre de chevaux sur une carte grise ?

Le nombre de chevaux fiscaux d’un véhicule est déterminé par l’autorité compétente lors de l’établissement du certificat d’immatriculation, en tenant compte de plusieurs critères, principalement : la puissance du moteur, les émissions de CO2 et le type de carburant utilisé.

La méthode de calcul

En France, le nombre de chevaux fiscaux est calculé en suivant une formule bien précise :

P = (CO2 / 45) + (Pmoteur / 40) ^ 1,6

P représente la puissance fiscale, CO2 correspond aux émissions de dioxyde de carbone exprimées en grammes par kilomètre, et Pmoteur désigne la puissance maximale nette du moteur en kilowatts.

Cette méthode peut varier légèrement selon les pays, mais le principe de base reste le même : prendre en compte la pollution ainsi que la performance du véhicule pour attribuer un nombre de chevaux fiscaux.

L’impact des chevaux fiscaux sur les taxes liées à votre véhicule

Le nombre de chevaux fiscaux a une incidence directe sur deux types de taxes principales qui s’appliquent aux automobilistes :

  1. La taxe sur les certificats d’immatriculation, aussi appelée « carte grise », qui est payée lors de l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion.
  2. La taxe annuelle sur les véhicules polluants, dont le montant dépend du nombre de chevaux fiscaux ainsi que des émissions de CO2. Elle sert à financer les infrastructures routières et contribue à la lutte contre la pollution atmosphérique.

Le rôle des chevaux fiscaux dans le calcul de ces taxes

Pour déterminer le montant de la taxe sur les certificats d’immatriculation, il faut multiplier le nombre de chevaux fiscaux par un coût unitaire fixé par le Conseil régional de votre région de résidence. La taxe annuelle sur les véhicules polluants, quant à elle, varie en fonction de critères tels que le type de carburant utilisé, les émissions de CO2 et bien sûr, le nombre de chevaux fiscaux.

A lire aussi :  Barre de toit : comment bien les choisir pour votre voiture

En outre, un système de bonus-malus écologique a été instauré pour encourager l’achat de véhicules moins polluants. Les automobilistes peuvent bénéficier de réductions ou de primes à l’achat selon le nombre de chevaux fiscaux et si leur véhicule est doté de technologies permettant de réduire son impact environnemental.

Comment vérifier le nombre de chevaux de votre carte grise ?

Pour connaître le nombre de chevaux fiscaux de votre véhicule, il vous suffit de consulter la case P.6 située dans la partie supérieure droite de votre certificat d’immatriculation.

Vérifier les informations en ligne et effectuer des modifications

Il est également possible de vérifier ces informations directement sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) en renseignant les références de votre carte grise. Si vous constatez une erreur sur cette dernière ou si vous avez apporté des modifications à votre véhicule nécessitant un recalcul du nombre de chevaux, vous devrez faire une demande de modification auprès de l’ANTS pour obtenir un nouveau certificat d’immatriculation conforme aux nouvelles données de votre véhicule.

En conclusion, comprendre le nombre de chevaux d’une carte grise permet non seulement de mieux appréhender la puissance fiscale de son véhicule mais aussi d’anticiper les taxes associées. Cette information est donc essentielle pour tout automobiliste soucieux de connaître les implications financières et écologiques de son choix de voiture.

Articles similaires

A lire aussi :  À la découverte de la Peugeot 205 GTI TCT : une icône revisité

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Récents

Esquiss -Auto- Moto

Réseaux sociaux

Catégories